Conclusion

Le passage de la musique modale à la musique tonale fut très progressif et n'est donc par conséquent ni daté ni attribué à une seule et même personne. De plus les acteurs de ce changement sont comme nous l'avons vu multiples : l'Eglise bien sûr de par son influence encore très importante à la Renaissance, mais aussi les Maitres de chapelles, théoriciens de la musique de l'époque ou même plus simplement les musiciens, les luthiers ou les fabricants d'instruments etc...

Le système tonal apparaît alors comme un système répondant aux attentes de chacun, Un système plus simple, moins juste, mais qui offre de nouvelles possibilités comme le jeu en orchestre contentant les théoriciens et les compositeurs, la réalisation d'instruments moins complexes facilitant ainsi le travail des fabricants d'instruments, et la transposition permettant de jouer à n'importe quelle hauteur avec un seul instrument. Il est donc parfaitement compréhensible que le modal et ses nombreux problèmes aient été abandonnés. Cependant le tonal ne résistera pas longtemps puisqu'il cessera d'être utilisé pour la musique savante vers 1870. Ainsi ce système n'aura duré que 2 siècle et demi, loin derrière le système modal qui aura tout de même tenu près de 13 siècles.