Le rôle de l'Eglise

L'Eglise a sans aucun doute eu un rôle majeur dans l'histoire de la musique et donc son évolution.

En effet, on connait son influence générale au Moyen-Âge, pas seulement en ce qui concerne la musique mais dans la plupart des domaines artistiques (littérature, peinture, etc) et intellectuels (éducation, maths, physique). Son influence est d'autant plus forte en musique que celle-ci est utilisée principalement dans un but religieux : la musique doit servir à rendre l'apprentissage des textes religieux plus simple. Ainsi les textes sont chantés, le plus souvent en commun lors de la messe. La musique est principalement ecclésiastique. D'autre part les plus grands compositeurs et les théoriciens de la musique de cette époque étaient pour la plupart des Maîtres de chapelle (personne dirigeant le cœur et les instruments d'une chapelle, si instrument il y a). Ils composaient donc des messes pour l'Eglise.

 

Ainsi au début du Moyen-Âge, la messe était chantée avec une seule voix. Ce qui ne signifie pas qu'une seule personne chantait, puisque comme dit précédemment tout les fidèles étaient amenés à chanter, mais que les personnes qui chantent le font à l'unisson : ils chantent tous la même chose au même moment. Par exemple si 15 personnes chantent à l'unisson, on dira qu'il s'agit d'un chant à une seule voix. On parle de monodie lorsqu'il s'agit d'une voix chantant une suite de notes (mélodie) et non pas des accords (harmonie).  Il s'agit du plain-chant. Les textes étaient donc non seulement clairement audibles mais aussi appuyés par la mélodie qui permettait un apprentissage des textes plus aisé et une stimulation de l'engouement des fidèles. Il s'agit du plain-chant.

 

Au cours du Moyen-Âge, la musique a évolué vers la polyphonie. Il s'agit contrairement au plain-chant d'une musique à plusieurs voix. Là encore cela ne signifie pas seulement que plusieurs personnes chantent bien que cela soit nécessaire (une personne seule ne pouvant pas chanter plusieurs choses en même temps). Chaque voix correspond à une personne ou à un groupe de personne. Cependant ici, chaque voix chante différemment. Soit elles chantent à des hauteurs différentes, soit elles chantent, comme il était coutume de faire à cette époque en utilisant le contrepoint. Le contrepoint est un procédé qui consiste à faire chanter la même chose à deux voix mais décalé dans le temps. La polyphonie va atteindre des extrêmes vers la fin du Moyen-Âge avec des messes pouvant aller jusqu'à 40 voix ! Il est donc aisé de s'imaginer que la compréhension des textes était rendu bien difficile par le chant sensé au contraire l'appuyer.

 

Voici un exemple de chant polyphonique tiré d'une messe d'Alessandro Striggio.

 

C'est pourquoi lors du Concile de Trente, le problème de la musique et plus précisément de l'intelligibilité des textes a donc été posé. Il fut même question d'interdire la polyphonie lors des messes mais cette hypothèse fut vite rejetée de part l'importance de la musique dans l'apprentissage des paroles et pour stimuler l'engouement des fidèles. Ainsi, l'Église s'est-elle contentée de la restreindre. La polyphonie ne doit avoir pour seul but que de magnifier et appuyer le texte religieux et ne doit donc en aucun cas gêner la compréhension du texte. Cette restriction va amener les théoriciens de la musique et les musiciens eux-mêmes à chercher un nouveau procédé de composition, pour pouvoir conserver cette polyphonie sans gêner l'intelligibilité du texte. C'est le début de l'ère de la musique instrumentale car si plusieurs voix chantés rendent pratiquement incompréhensible les textes, l'utilisation de plusieurs voix instrumentales accompagnant la mélodie chantée permet de conserver l'intelligibilité du texte.

 

Face aux problèmes qui persistent avec l'utilisation des gammes vues précédemment, les théoriciens vont donc se tourner vers un système simple permettant le jeu harmonieux de plusieurs instruments ensemble : le système tonal, qui s'appuie sur la gamme tempérée.

 

Page précédente                                                                                                                          Page suivante